L’ASSURANCE VIE REFUSE UNE HAUSSE DE LA SOMME – POURQUOI ?

ASSURANCES PRIVÉES3ÈME PILIER

L’état de santé d’une personne se modifie avec le temps. Malgré cela, la conclusion d’une assurance vie repose toujours sur le constat médical fait au moment de la proposition. L’assureur requiert un examen de santé plus ou moins approfondi en fonction de la somme d’assurance choisie. Sur la base de ce constat médical, il décide d’accepter ou de refuser la proposition, de même que le niveau de la somme d’assurance. Renouveler l’examen du risque Si vous avez conclu une assurance vie et que vous désirez en augmenter la couverture bien des années plus tard, l’assureur demande de joindre un nouvel examen médical à la proposition afin d’évaluer si le risque s’est accru. Ce n’est que sur la base de ce nouveau constat qu’il peut décider d’accepter, ou non, la proposition d’augmentation de la somme d’assurance ; si oui, il détermine quelle somme il accepte de couvrir et à quelles conditions. Naturellement, l’assurance en cours continue, elle, indépendamment de cette décision, puisque l’assureur s’était déjà engagé à l’accepter il y a plusieurs années. En dépit du nouvel examen médical, la protection de votre assurance actuelle vous reste totalement acquise aux conditions que vous aviez fixées à l’époque et l’éventuelle hausse de prime correspondant au risque accru ne s’applique qu’à la part supplémentaire de la somme d’assurance.